Essais, I, 56 - "Des prières" PDF

Où puis-je lire gratuitement le livre de Essais, I, 56 - "Des prières" en ligne ? Recherchez un livre Essais, I, 56 - "Des prières" en format PDF sur goodtastepolice.fr. Il existe également d'autres livres de Michel de Montaigne.

Serré en fin du premier livre des Essais, le petit chapitre " Des prières " en est assurément un grand pour quiconque examine la considération religieuse chez Montaigne. Il fournit aussi à celui qui s'intéresse à la genèse du texte une pièce de première importance, ne serait-ce que par le préambule dont, au retour d'Italie, l'auteur a doté ce chapitre un moment censuré. Ici plus qu'ailleurs peut-être, Michel de Montaigne a défini le statut de son livre: délibérément " humaniste " et " laïc ", mais " très-religieux toujours ". Se rappelant sans doute que Thémis, la justice, est parèdre de Jupiter, la Puissance, il s'en prend à ceux-ci qui, chrétiens en tête, s'adressent à Dieu sans révérence ou en font leur complice, mais aussi à ceux-là qui osent le réduire à raison. Si seul le " Notre Père " lui agrée, c'est que cette prière, réclamant le pardon préalable des offenses, ne dissocie pas miséricorde et justice divines et qu'elle écarte d'emblée toute supplique inconsidérée. Sans perdre jamais ce fil conducteur, les états successifs de l'essai " Des prières " divulguent quelque chose du " train " des " mutations " d'un auteur qui se confie toujours davantage, montre son irritation grandissante, prend plus parti et ouvre son texte aux poètes. Sans le fermer à Dieu.

Goodtastepolice.fr Essais, I, 56 -

TAILLE DU FICHIER: 5,36 MB

DATE DE PUBLICATION: 2003-Jul-01

AUTEUR: Michel de Montaigne

ISBN: 9782600008716

NOM DE FICHIER: Essais, I, 56 - "Des prières".pdf

Serré en fin du premier livre des Essais, le petit chapitre « Des prières » en est assurément un grand pour quiconque examine la considération religieuse chez Montaigne. Il fournit aussi à celui qui s'intéresse à la genèse du texte une pièce de...

LIVRES CONNEXES

10 Montaigne (1992), Essais, I 56, Des prières, p. 318. 9 Un gage supplémentaire de « bonne foy » est donné par la dévalorisation apparente de l'ouvrage, qui si l'on en croit son auteur ne serait qu'un brouillon inachevé. Les Essais, au lieu de rassembler des traités affirmant une doctrine ou une vérité, ne seraient qu'un mauvais assemblage d'exercices maladroits ou ...