CALAMITY JANE. - Le Diable blanc PDF

Téléchargez la version électronique de CALAMITY JANE. - Le Diable blanc sur goodtastepolice.fr. Formats disponibles : CALAMITY JANE. - Le Diable blanc PDF, CALAMITY JANE. - Le Diable blanc ePUB, CALAMITY JANE. - Le Diable blanc MOBI

" Y'aura-t-il seulement quelqu'un pour planter un cactus sur ma tombe ? " se demandait Calamity Jane. Ivre d'alcool, de chagrin, malade, aveugle, au terme de sa vie Martha Jane Cannary ne cessait de répéter cette phrase. Et de pleurer la solitude qui l'enserrait. Femme au destin hors du commun, celle que les Blancs surnommaient " la reine des plaines " et les Indiens " le Diable blanc " suscite encore, un siècle plus tard, de nombreuses interrogations, voire une admiration sans bornes. Détestant l'hypocrisie, cette aventurière vivant comme un homme, fut tour à tour conductrice de diligences, convoyeuse de fonds, chercheuse d'or, joueuse de poker invétérée.Amoureuse de la route, des étreintes passionnées, mais aussi des enfants - l'auteur la suit à la trace, grâce notamment aux lettres émouvantes qu'elle a écrites à sa fille -, cette femme décédée en 1902, à 51 ans, partageait tout avec les plus pauvres. Loin de singer les hommes, même si elle leur ressemblait parfois, elle avait la jambe superbe, le regard sublime, une opulente chevelure auburn et l'attache féminine d'une main sachant porter avec grâce... une Winchester.

Goodtastepolice.fr CALAMITY JANE. - Le Diable blanc Image

TAILLE DU FICHIER: 2,92 MB

DATE DE PUBLICATION: 1998-Nov-19

AUTEUR: Hortense Dufour

ISBN: 9782080676627

NOM DE FICHIER: CALAMITY JANE. - Le Diable blanc.pdf

se demandait Calamity Jane au terme de sa vie. Ivre d'alcool, de chagrin, malade, aveugle, Martha Jane Cannary ne cessait de répéter cette phrase. Et de pleurer la solitude qui l'oppressait. Femme au destin hors du commun, celle que les Blancs surnommaient la "reine des plaines" et les Indiens le "diable blanc" suscite aujourd'hui encore de nombreuses interrogations et une admiration sans ...

LIVRES CONNEXES

se demandait Calamity Jane au terme de sa vie. Ivre d'alcool, de chagrin, malade, aveugle, Martha Jane Cannary ne cessait de répéter cette phrase. Et de pleurer la solitude qui l'oppressait. Femme au destin hors du commun, celle que les Blancs surnommaient la "reine des plaines" et les Indiens le "diable blanc" suscite aujourd'hui encore de nombreuses interrogations et une admiration sans ...