La sélection de films pour Halloween de Good Taste Police
Suspiria - Scream 4 - Trick'r Treat

Soirée films pour Halloween : la sélection de la rédaction

12 films pour s'amuser, frissonner, jubiler

Tout comme il existe une palanquée de films que l’on regarde spécifiquement à Noël (comme Piège de Cristal…), Halloween se vit aussi bien dans les rues à « PQfier » les maisons des locaux que devant la télé, une main dans le saladier de pop-corns posé sur les cuisses, l’autre prête à cacher des yeux trop prudes pour un film d’horreur. Parlant d’horreur justement, il devient de plus en plus difficile de choisir. Il y en a pour tous les goûts, de l’inoffensif Chair de Poule familial au snuff le plus tordu et malaisant. On a donc décidé de vous conseiller. Eh bien oui, comme toutes les forces de l’ordre, la Good Taste Police n’est pas là que pour la répression, mais aussi la prévention. Victor, Amaury et Alexandre ont chacun pris leur plume pour vous parler brièvement de leurs coups de coeur, et de ce qui pourrait vous scotcher lors de cette fête de Samain. Oh, un petit conseil : lisez cet article à jeun (sinon, il y a des sacs à vomi dans le coin).

La tournée européenne horrifique de Victor

L’envie de faire un escape-game avec vos potes vous prend mais toutes les salles sont réservées le 31 Octobre ? Ne soyez pas triste car l’ami Dario Argento est là pour vous ! Plonger vers un monde luxueux transformé en monde lugubre, telle est l’expérience procurée par Suspiria. Issu de l’imaginaire tordu du réalisateur italien, soyez prêts à frissonner dans ce labyrinthe mêlant sorcellerie et meurtres particulièrement sanguinolents.

Suspiria s’inscrit d’emblée comme un classique du genre. Son scénario minimaliste (une apprentie danseuse enquête sur des phénomènes étranges au sein de son école) donne l’opportunité à Argento d’élargir ses dispositifs macabres. En accompagnant les pas de Jessica Harper au son de la musique tétanisante de Goblin, l’exploration de ce lieu devient de plus en plus effrayante et comme un escape-game, le but du jeu est d’élucider le mystère et en ressortir ensuite. En plus de se payer le luxe d’être un sommet de terreur, Suspiria vous fascinera par son esthétique baroque et ses couleurs irréelles.

Et si vous avez aimé cette aventure horrifique, sachez qu’une nouvelle version réalisée par Luca Guadagnino (Call me by your name) sortira le 14 Novembre prochain !

La sélection de films pour Halloween de Good Taste Police : Suspiria
Le choix de Victor : Suspiria
On continue le tour du monde peut-être ?

Cet aperçu du cinéma d’horreur européen avec Argento vous a plu ? Vous pouvez non seulement vous ruer vers le reste de sa filmographie mais aussi découvrir le dérangeant Possession d’Andreï Zulawski avec Isabelle Adjani et le professeur Grant de Jurassic Park. Autre classique, américain cette fois, c’est le formidable Carrie de Brian De Palma, conte cruel sur l’adolescence. Et si vous souhaitez découvrir quelque chose de plus récent, le folklore exploré dans The Witch de Robert Eggers risque de vous donner pas mal de frissons.

Amaury et les meta-slashers

A-t-on déjà vu un cinéaste se mettre autant en abîme que Wes Craven avec ses quatre Scream ? Cette saga n’établit-elle pas le plus pertinent constat de l’industrie cinématographique actuelle, faite d’hommages à tout va, de suites, d’éternels recommencements et autres emboîtements ?

Tentons tout d’abord de résumer l’oeuvre de manière compréhensible : Sorti à la fin des années 90, le Scream originel était une version revisitée de l’Halloween de Carpenter, dont une copie VHS était visionnée par les personnages lors d’une scène impliquant des écrans dans des écrans. Les événements de ce premier volet font par la suite l’objet d’un film d’horreur à succès, Stab, dont on assiste à la projection en introduction de Scream 2. Des meurtres ont ensuite lieu dans la salle de cinéma, et ceux-ci inspirent un Stab 2 dans Scream 3. Enfin, en ouverture de Scream 4, deux lycéennes regardent Stab 7, dans lequel deux autres lycéennes regardent Stab 6… Vous êtes pris de vertige ? Moi aussi ! Bien plus que des variations d’un scénario qui se répète sans cesse, les trois suites de Scream forment une gigantesque méta-poupée russe, une extase cinématographique à l’humour croissant et à la mise en scène généreusement ludique.

Maintenant, pourquoi recommanderais-je le quatrième volet en particulier ? Parce que, premièrement, dix ans après Scream 3, la mise en abîme du genre s’adapte à des personnages plus contemporains, abreuvés aux méta-remakes de suites d’hommages de films d’horreurs. Craven y dépeint une jeunesse de plus en plus livrée aux écrans, où règne l’obsession de la célébrité immédiate et de l’image de soi. Deuxièmement, on y voit la meilleure prestation d’Emma Robert dans le rôle d’Emma Robert, cette peste irrésistible, dont on retiendra la punchline :

“Je n’ai pas besoin d’amis, je veux des fans”

La sélection de films pour Halloween de Good Taste Police : Scream 4
Le choix d’Amaury : Scream 4
Et si on n’aime pas les slashers ?

Quelques mentions honorables au cas où le genre du slasher ne serait pas votre came : Le Projet Blair Witch, Mise à mort du cerf sacré et Hérédité, trois thrillers magistraux à la lisière du fantastique, dont l’inquiétante étrangeté finit par me glacer le sang à chaque visionnage. Sorcellerie, sacrifices et satanisme au programme !

La tradition annuelle d’Alexandre

Cette sélection de trois films pouvait-elle se clore autrement qu’avec l’excellent…que dis-je ? Le for-mi-dable Trick’r Treat, véritable pépite de comédie horrifique jamais sortie en France (je ne vous fais pas l’insulte de vous diriger vers le premier site de téléchargement illégal qui passe).

Avant de s’attaquer à Noël et aux films de monstres, Michael Dougherty réalisait en 2007 une véritable lettre d’amour à cette fête de Samain, à coups de citrouilles taillées, de bonbons mortels et d’histoires au coin du feu. Sous une forme d’anthologie, Trick’r Treat s’amuse à revisiter l’horreur pendant 90 minutes, en mêlant les différentes intrigues dans un ensemble aussi cohérent que jubilatoire, parfois effrayant et souvent hilarant.

C’est le seul film que je me passe une fois par an, à la même date, en attendant désespérément une suite qui tarde à venir. Michael Dougherty finira par la faire, mais quand ? Et surtout est-ce qu’on y aura droit en France alors que le premier volet a été injustement boudé par les distributeurs ? Pas sûr. On pourra toujours se rabattre sur l’import ou la baie des pirates…

La sélection de films pour Halloween de Good Taste Police : Trick'r Treat
Le choix d’Alexandre : Trick’r Treat
T’as rien de plus rock’n roll ?

Trick’r Treat est déjà bien assez rock, mais soit. Pour du plus malsain, je ne peux que vous diriger vers le film d’horreur moderne matriciel : Massacre à la Tronçonneuse. Même plus de 40 ans après, le film de Tobe Hooper perturbe toujours autant. Pour du plus gore, c’est plutôt vers le remake de Evil Dead que je vous conseille. Une pellicule qui se termine littéralement sur une pluie de sang, ça ne peut qu’émoustiller. Enfin, c’est Halloween III, le vilain petit canard, que je recommande chaudement. La saga Halloween n’a pas fait mieux depuis, et ce n’est pas sa toute récente suite qui me fera dire le contraire.

Si après ce petit tour d’horizon, vous n’avez toujours rien à regarder en ce bel Halloween 2018, on ne peut plus rien pour vous ! Alors, vous faites quoi ce soir ?

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
Plus d'articles
Skyscraper (Rawson Thurber, 2018), couverture
Skyscraper (Rawson Thurber, 2018) : la critique