Forte : Pole Dance Revolution

Initialement prévu dans les salles obscures (avec une campagne promotionnelle assez conséquente dans les médias et les cinémas), Forte a atterri sur Amazon Prime en raison du Covid-19. Sorti ce mercredi 15 avril sur la plate-forme, on a pu voir ce récit maladroit mais très attachant sur la confiance en soi.

Forte est bien un qualitatif que l’on peut attribuer à l’actrice principale et coscénariste du film, Melha Bedia. Celle qui a d’abord démarré dans les seconds rôles de comédies françaises populaires, puis dans le stand-up, impose avec joie sa présence sur le grand écran. Ne s’en cachant pas dans les interviews, cette réalisation de Katia Lewkowicz lui a permis de parler d’elle à travers cette histoire. Et c’est pour cette raison que ce récit sur l’acceptation de soi touche pour sa sincérité.

Copyright Céline Nieszawer

Se sentant mal dans sa peau après une rupture amoureuse et des remarques de son entourage, Nour se relève un défi : se lancer dans le pole dance. On sent que ce projet tient très à coeur à Melha Bedia. Pour un premier rôle au cinéma, elle détonne en présentant au public un humour ravageur. Le film fait preuve d’un naturel cinglant dans ses dialogues, quitte à partir vers quelques répliques parfois borderlines et aussi à effacer les seconds rôles.

Car on aurait pu aussi appeler ce film Forts ! Le parcours de Nour est accompagné de ceux de ses amis, joués par Allison Wheeler et Bastien Ughetto. Par le biais de plusieurs thèmes (notamment sur l’identité sexuelle), le film tente de rendre universelle cette quête de s’aimer soi-même. Malheureusement, ces sous-intrigues paraissent vite superflues tant l’histoire de Nour éclipse en terme de rythme celles de ses amis. Mais on ne va pas en vouloir à ce rythme inégal. Forte célèbre les singularités avec fierté et il est rassurant de voir la jeunesse française traitée ainsi dans une comédie populaire.

Une comédie touchante par sa bienveillance
Impossible de deviner, maintenant, le succès qu’aurait pu avoir Forte au box-office français. Mais son nouveau chemin vers le streaming pourrait lui permettre une visibilité plus dense et accessible auprès du jeune public, qui recevra avec joie sa bienveillance.
3

Bande-Annonce

La caméra stylo à Hollywood : une étude en quatre blockbusters
Un dossier réalisé par Amaury Foucart