Critique et interview : Tout nous sépare, de Thierry Klifa

Faire un thriller à la française, c’est compliqué. Ne pas tomber dans les clichés d’un Marchal (Carbone), éviter le grand guignolesque d’un Carion (Mon Garçon), ce n’est pas donné à tout le monde. Pourtant, nous avons un joli paquet de thrillers réussis, de Lautner à Richet en passant par Cavayé, autant de réalisateurs qui ont su s’approprier le genre et y apposer leur empreinte. Aujourd’hui, c’est Thierry Klifa qui s’y colle et si toute la bonne volonté du monde est nécessaire pour faire un bon film, elle n’est pas forcément la garantie d’avoir un résultat à la hauteur.

Note : vous trouverez sous l’article un petit retour sur notre rencontre avec Nicolas Duvauchelle et Thierry Klifa, permise par le Quotidien du Cinéma et l’UGC de Lille.

Résumé (pris sur SensCritique)

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

L’avis de GTP

Catherine Deneuve, Nekfeu. Le vieux cinéma face à la nouvelle génération. La bourgeoisie face à la plèbe. Aussi bien choc des générations que choc des classes, Tout nous sépare part d’une idée de base sympathique : présenter deux personnages secondaires comme principaux et dériver vers leur entourage, véritables personnages principaux du film. Malheureusement, c’est la seule « originalité » dont le film fera preuve. Tout nous sépare est un énième récit sur une relation impossible entre deux êtres que tout sépare (et beh oui), sans la moindre tentative de se distinguer des autres films similaires. Les scènes de conflit, celles de réconciliation, on devine l’intégralité du film dès les premières scènes. Difficile d’être surpris quand rien ne semble sortir du lot.

De plus, si sur son peu de temps de présence à l’écran Nicolas Duvauchelle s’en sort bien, difficile de dire la même chose pour Catherine Deneuve et surtout Nekfeu. La première n’est plus que l’ombre d’elle-même (surtout dans la deuxième partie) tandis que le premier, inexpérimenté, galère à faire passer la moindre émotion. Son jeu est encore trop plat pour un premier rôle et on l’aurait préféré en rôle secondaire, le temps qu’il puisse se faire la main. En résulte l’interprétation moyenne d’un personnage cliché, perdu au milieu de situations réchauffées.

Tout nous sépare avait toutes les cartes en main pour constituer une bonne pioche. Malheureusement, Thierry Klifa, par certains choix malheureux, s’embourbe dans le déjà vu et enchaîne les maladresses. Reste un Duvauchelle succulent en petite frappe (on commence à avoir l’habitude) et une Deneuve convaincante en première partie.

Rencontre avec Thierry Klifa et Nicolas Duvauchelle

C’est avec plaisir que nous avons eu l’occasion de rencontrer le réalisateur Thierry Klifa et l’acteur Nicolas Duvauchelle. Bien qu’il soit difficile de discuter longuement dans une brasserie, surtout quand la SNCF joue des siennes, nous avons tout de même pu nous prêter un peu au jeu des questions réponses. Ainsi, nous avons appris que le choix de Nekfeu s’est fait sur un déclic, après avoir vu sa photo. Le réalisateur considère que ce rôle de petit voyou-mais-pas-trop était parfait pour ses débuts. Pour le mettre dans le bain, la première scène qu’il a tourné a d’ailleurs été un face-à-face avec Catherine Deneuve. On fait difficilement plus direct. De Duvauchelle, nous avons appris que certaines scènes nécessitaient tout de même un petit temps d’arrêt entre plusieurs prises, le rôle étant physiquement et moralement assez exigeant.

Nous remercions en tout cas Charles Dewulf pour la photographie, l’UGC et le Quotidien du Cinéma pour la rencontre, ainsi que les deux personnalités pour leur disponibilité.

P.S : Vous vous en doutiez peut-être, mais Nicolas Duvauchelle est une crème, vraiment. On se fait toujours une montagne des personnalités, doutant de leur accessibilité et tout ce qui va avec. Sauf que non. Définitivement non. Un pur plaisir !

Détails

Réalisateur : Thierry Klifa

Casting : Nekfeu, Catherine Deneuve, Nicolas Duvauchelle, Diane Kruger

Distributeur : Mars Films

Date de sortie : 8 novembre 2017

Budget : –

Trailer